Rêve, mandala et  marche consciente

Approche de l’intime

–------------------------------

Stage animé par Edda et Tony James  à  Guervoeur

à Guervoeur du jeudi 29 août 2013 à 9h30 au dimanche 1 septembre à 17h

Mode d’inscription en bas de page

retour à l’accueil

Inscription auprès de :

Georgette Tonnelier  B.P. 29 Guervoeur 29550 Saint-Nic /  Tél 06 82 00 82 12  georgette.tonnelier@wanadoo.fr

 ou de Edda et Tony James

 Burnanceau 71520 Brandon Tél 03 85 50 46 49 ou 06 20 25 76 31 eddacaron@aliceadsl.fr

Prix : 180 € (enseignement) + 20 € (inscription à l’association) + 140 € (pension complète)  

Stage limité  à 12 personnes.

Merci d’envoyer - à Georgette Tonnelier -  un chèque d’arrhes de 50 € au nom de l’association « La Traverse ».

Possibilité de prolonger le séjour pour ceux qui le souhaitent.

     Tony James

Formation en psychothérapie psychanalytique  (méthode dite « conversationnelle », Manchester, Grande-Bretagne) ; spécialisation dans le travail du rêve (faciliter la découverte par le rêveur des clefs que lui seul détient). Il est l’auteur d’un livre qui porte sur  le rêve, la folie et la créativité en France au dix-neuvième siècle (Vies secondes,Gallimard, 1997, coll. Connaissance de l’inconscient), et plus récemment du Songe et la raison : essai sur Descartes (Hermann, 2010, coll. Philosophie).


Rêve

mandala

marche consciente

A Guervoeur

du 28 août au 1er septembre 2013


Edda Caron-James

 Ancienne enseignante à l’Education Nationale, elle consacre sa vie à la transmission de ce qui la passionne et nourrit son cheminement intérieur : la résonance sonore dans le corps et la mise en conscience de l’être profond  à travers le chant contemplatif (diverses formations vocales) ; la symbolique de l’hébreu biblique (suit l’enseignement d’Annick de Souzenelle depuis vingt ans) ; l’apport de nombreux accompagnements de personnes à la recherche de l’unification de leur être (accompagnatrice pendant une dizaine d’années dans l’association Bethasda) ; S’est intéressée au mandala depuis de nombreuses années, en créé  personnellement et fait partie du réseau Marie-Pré.


                                          Aucune connaissance

                           préalable n’est requise, mais il serait bon que

                  chacun note ses rêves pendant la quinzaine qui précède

        le week-end et puisse apporter au moins un rêve à partager en groupe.

Pour ceux qui ont du mal à se souvenir de leurs rêves, voici quelques indications :

Avoir un carnet près du lit. Inscrire la veille au soir la date du lendemain avec la ferme intention

de se rappeler ses rêves. Noter au réveil tout fragment, quelque minime qu’il soit (« j’ai rêvé d’un

             porte-manteau » ; « impression d’avoir été triste »). Il peut être utile de garder

                      ou de se remettre dans la position du corps qu’on avait pendant le

                                 sommeil. Persister même s’il n’y a rien pendant

                                                 quelques jours.


                                           Le mandala, dessin centré,

                                   se prête à plusieurs usages artistiques théra -

                      peutiques ou spirituels. Nous explorerons pendant ce week-end

           quelques facettes de cet outil et ferons conjointement un travail sur les rêves

    des participants, en proposant une méthode que chacun pourra s’approprier pour

              l’utiliser par la  suite. Les deux outils se rejoindront quand nous adapterons

                       une technique très ancienne, celle de l’incubation, pour chercher

                          des réponses à certaines de nos questions vitales.


Rêve, mandala et  marche consciente

Approche de l’intime

–------------------------------